1ère commande : -10% code BIENVENUE10

Phytothérapie

Mis en ligne le 19 juin 2024
Phytothérapie

Qu'est-ce que la phytothérapie ?

Médecine naturelle et millénaire basée sur l’utilisation des plantes, la phytothérapie reste aujourd'hui la forme de médecine la plus répandue à travers le monde.
Elle est reconnue pour son efficacité et le peu d’effets secondaires qu’elle occasionne.

L’OMS la considère comme une médecine traditionnelle.

A visée curative ou préventive, elle s’avère efficace quand elle est bien prescrite.
Aujourd’hui, les phytothérapeutes proposent souvent d’autres techniques associées (bien-être, gestion du stress etc…) qui potentialisent ses bienfaits, et permettent une prise en charge globale de la personne et de ses problématiques.

 

Origines de la phytothérapie

Fruits, racines, plantes et autres substances naturelles ont toujours été reconnus pour leurs propriétés nutritionnelles, mais aussi pour leurs vertus médicinales.

Le premier texte connu sur cette médecine par les plantes est gravé sur une tablette d'argile, rédigé par les Sumériens 3000 ans av. J.-C.;  en décoctions filtrées, ils utilisaient des plantes telles le myrte, le chanvre, le thym, le saule.

Le Papyrus Ebers, datant du XVIe siècle av. J.-C. est le premier ouvrage connu consacré aux plantes médicinales. De loin le plus complet de l'Égypte ancienne avec ses « 110 pages », il fait référence à des documents plus anciens citant des dizaines de plantes accompagnées de leurs modes d'utilisation.

Depuis la nuit des temps, la phytothérapie a constitué la principale source de remèdes contre de nombreux maux. Aujourd’hui, elle est beaucoup utilisée et avec succès par des millions d’êtres humains à travers le monde pour qui la médecine occidentale reste difficilement accessible.

Dans les pays développés, avec l’avènement de la chimie moderne à la fin du XIXe siècle et la découverte de nouveaux médicaments considérés comme miraculeux (par exemple les antibiotiques), la phytothérapie a été reléguée au second plan comme des « remèdes de grand-mère » aux bénéfices incertains.  

Mais les manifestations d’effets secondaires néfastes de la plupart des médicaments de synthèse ont suscité un nouvel intérêt pour les plantes.

De nos jours, les progrès dans l’identification des substances actives, la découverte de nouvelles propriétés pharmacologiques, et le peu d’effets secondaires des médicaments à base de plantes ont contribué à faire de la phytothérapie une discipline à part entière.

Les progrès scientifiques et techniques réalisés ces dernières années dans les domaines de l’agronomie, la chimie du végétal et la pharmacologie ont permis de développer des formes thérapeutiques et galéniques encore plus sûres, plus adaptées et de plus en plus efficaces.

Le 21e siècle est marqué par l’émergence d’une nouvelle phytothérapie qui concilie les traditions séculaires, les preuves d’une efficacité scientifique, un savoir-faire garantissant la qualité et la sécurité des produits ainsi que le respect du végétal et de la Nature.

 

Les grands principes

La phytothérapie se base sur l'utilisation des principes actifs des plantes et de leurs extraits pour prévenir ou soigner certaines problématiques.
Le terme phytothérapie provient du grec « phyton » qui veut dire plantes et « therapeia » qui veut dire soigner. 

Il existe différentes approches en phytothérapie : une approche holistique, où on s’intéresse aux effets de la plante dans sa globalité, sur tout l'individu. Une autre méthode plutôt basée sur les connaissances biochimiques se préoccupe en priorité des symptômes des maladies et de l'action des principes actifs des plantes.

 

Bienfaits de la phytothérapie 

Il est indéniable que les plantes ont des effets curatifs et préventifs pour de nombreuses maladies et affections. 

Cependant, la recherche et le développement en phytothérapie ne bénéficient pas des moyens de l'industrie pharmaceutique. En effet, il est très difficile de financer, à coup de millions, des recherches qui montreraient, par exemple, l'efficacité de la racine de réglisse pour soigner les douleurs articulaires, sachant qu'on ne pourra jamais breveter la réglisse afin de rentabiliser son investissement. De plus, la synergie entre les différents composants et principes actifs de la plante est essentielle en phytothérapie, et plus encore en herboristerie traditionnelle.

Au cours des dernières années, quelques études cliniques aléatoires sur la phytothérapie ont été publiées. Les principaux problèmes de santé étudiés ont porté sur l’arthrite, les symptômes de ménopause, la douleur, le cancer et la maladie d’Alzheimer. Les résultats montrent que la phytothérapie, seule ou en complément de la médecine classique, s’avère prometteuse dans le traitement de certaines maladies

Généralement, les plantes médicinales d'usage courant ont l’avantage de ne provoquer que très peu, voire aucun effet indésirable. De plus, l’action synergique des divers constituants commence à être mieux comprise et admise scientifiquement. 

La phytothérapie permet de soigner de nombreux maux du quotidien. Elle peut être utilisée pour soulager les rhumatismes, les troubles digestifs ou pour booster les défenses immunitaires  mais aussi en prévention contre le vieillissement de la peau et beaucoup d’autres maux : douleurs articulaires, dépressions, troubles de circulation sanguine etc….

L’essence même de la phytothérapie est de savoir marier les plantes entre elles afin de maximiser et combiner leurs bienfaits et vertus.

Voici quelques plantes très utiles et populaires en phytothérapie qui peuvent soigner et améliorer votre corps et votre esprit au quotidien.

Énergie et tonicité

Si vous manquez d’énergie au quotidien, ces plantes suivantes sont vos meilleurs alliées : Le ginseng, célèbre dans la médecine chinoise traditionnelle. Le maca, plante originaire d’Amérique du Sud, dont les fruits séchés et broyés sont utilisés sous forme de poudre dans des préparations pour remplacer le café du matin. Riches en vitamine C, les baies de Goji et les cerises acérola aident également à garder la forme au quotidien.

Sommeil réparateur

Un sommeil réparateur est essentiel pour rester en bonne santé et en forme. Les plantes de prédilection sont l’aubépine, la passiflore, la valériane, la lavande et le houblon. 

Détox

Si vous souhaitez éliminer les toxines accumulées et/ou nettoyer votre système digestif et endocrinien, il existe un grand nombre de plantes utilisées en phytothérapie : les jus et extraits de sève de bouleau sont un bon moyen pour lutter contre la rétention d’eau. En huile de massage, ils combattent efficacement la cellulite. De même que L’ortie et le pissenlit, plantes diurétiques et purifiantes. L’artichaut et le radis noir sont les meilleurs alliés pour nettoyer votre corps en profondeur. Ils assainissent les reins et améliorent l’élimination des toxines au niveau du foie.

Défenses immunitaires

A l’approche de l’hiver et de son lot de maladies, il est intéressant de recourir à la phytothérapie pour renforcer le système immunitaire de manière efficace et naturelle. Outre  l’extrait de curcuma aux propriétés anti-inflammatoires, c’est surtout l’extrait d’échinacée, qui contribue à un système immunitaire bien actif et efficace.

Circulation et cardio-vasculaire

Pour ceux et celles qui passent trop de temps assis ou encore debout perchés sur des talons, certains produits phytothérapiques favorisent une bonne circulation dans les jambes. C’est le cas de la vigne vierge, l’hamamélis et du marronnier d’Inde dont l'action bénéfique sur la circulation sanguine est reconnue. 

Quelles que soient les carences ou petits bobos de votre quotidien, la phytothérapie propose des solutions pour prévenir et guérir naturellement et ainsi d’améliorer votre qualité de vie.

En bref, voici les principaux avantages de la phytothérapie :

  • Utile en prévention

  • En accompagnement

  • Peu d’effets secondaires

  • Pas d’effet d'accoutumance

  • Action rapide

Il faut savoir, qu’avec l’évolution des médecines douces, la phytothérapie est devenue très complémentaire d’autres disciplines de bien-être, beaucoup de phytothérapeutes pratiquent d’autres techniques dans une vision plus globale et holistique de la personne (par exemple phytothérapeute /naturopathe, ou phytothérapeute / relaxologue).

 

Contre-indications de la phytothérapie

Les plantes contiennent des principes actifs qui peuvent être aussi nocifs tels quels ou selon la dose absorbée. Il y a également des interactions avec d’autres plantes, compléments alimentaires ou certains médicaments.

Il faut donc toujours prendre conseil auprès d’un phytothérapeute diplômé qui aura pris le temps de poser toutes les questions nécessaires afin de mieux vous connaître et de vous proposer un conseil adapté.

 

Comment se pratique la phytothérapie

La phytothérapie utilise la plante entière ou une partie de celle-ci (racines, feuilles, fruits) selon différentes voies d’extraction :

- Poudres : la partie végétale de la plante est séchée, pulvérisée (broyage à froid sous azote liquide), puis tamisée. Les poudres servent entre autre à la fabrication des gélules, des teintures et des comprimés ;

- Extraits : ce sont des préparations concentrées le plus souvent obtenues par macération dans un solvant (eau, alcool). L'évaporation du solvant donne un extrait de consistance molle, sèche ou liquide. 

- Alcoolat de plantes (élixir, gouttes, quintessence) : alcool obtenu par distillation de plantes sèches ou fraîches macérées dans l’alcool ;

- Macérat glycériné de plantes : macération des jeunes pousses, bourgeons et racines broyés frais dans un mélange d’alcool, d’eau et de glycérine ;

- Teinture mère homéopathique : la plante fraîche reste à macérer dans de l’alcool à 70° pendant un temps variable ;

- SIPF (Suspension intégrale de plantes fraîches) : moins de 24 heures après leur récolte, les plantes sont congelées dans l’azote liquide, puis finement broyées et mises en suspension dans l’alcool à 30° pour préserver tous les principes actifs.

A noter : Les huiles essentielles ne font pas partie de la phytothérapie, mais de l’aromathérapie.

Les plantes de phytothérapie sont utilisées sous différents formes galéniques :

- L’infusion : mettre la plante dans l’eau à ébullition et la laisser reposer sous couvert pendant le temps indiqué;

- La décoction : faire bouillir des petits morceaux de la plante pendant 10 à 30 minutes selon la plante ;

- La macération : laisser macérer la plante plusieurs heures dans un liquide froid tel que l’eau, l’alcool, l’huile ou le vinaigre puis boire le mélange filtré ;

- L’inhalation : verser de l’eau bouillante sur les plantes pour inhaler la vapeur plusieurs fois par jour ;

- Le gargarisme : la plante s’utilise dans un liquide tiédi destiné à rincer le fond de la gorge, que l’on recrache ensuite.

 

Comment se déroule une consultation de phytothérapie

Lors de la première consultation (durée de une heure en moyenne), le phytothérapeute va établir un bilan complet du patient en l'interrogeant sur son trouble actuel, ses antécédents, son mode de vie, etc. Les effets de la phytothérapie sont progressifs : les plantes médicinales, beaucoup moins concentrées, agissent beaucoup plus lentement que les médicaments chimiques. En revanche, elles peuvent être utilisées sur des périodes beaucoup plus longues.

 

Comment choisir son phytothérapeute

Le métier de Phytothérapeute requiert plusieurs qualités humaines. 

Être à l’écoute : Un bon phytothérapeute sait écouter et comprendre ses patients pour établir une vraie relation de confiance, les mettre à l’aise et leur permettre de se détendre lors des différentes manipulations. 

Rigueur et clarté : Ensuite, rigueur et clarté sont 2 mots d’ordre dans cette profession où la mauvaise utilisation des plantes peut s’avérer dangereuse. Le phytothérapeute doit savoir orienter et conseiller son client sur l’utilisation et le mode d’administration des plantes.

Respecter les règles de déontologie : À l’instar de tous les professionnels de santé, le phytothérapeute doit respecter les règles de déontologie inhérentes à sa profession et, bien entendu, faire preuve de discrétion.

Excellentes connaissances des plantes et du corps : Enfin, le phytothérapeute possède de très bonnes connaissances relatives aux plantes et leurs propriétés, ainsi que sur le fonctionnement du corps humain.

Une formation diplômante est bien-entendu le minimum syndical. Les annuaires de professionnels peuvent vous aider dans votre choix, le bouche à oreille fonctionne aussi très bien.
 

Trouvez un phytothérapeute
 

Fédération française de Phytothérapie et d’aromathérapie 

Voir la liste des praticiens
Trouvez votre praticien
Voir la liste des praticiens
Huiles essentielles : un guide facile pour débutants
Huiles essentielles : un guide facile pour débutants
Zilien, phyto-arométharapeute, nous présente les bienfaits des huiles essentielles. “Il me semble essentiel d'avoir une approche globale et intégrale en phyto-aromathérapie”. Pour cela il est bon d'être bien outillé. Ce petit livret sans prétention vous apporte des notions tant historiques que bio-chimiques, un allié essentiel pour compléter vos livres et vos formations dans ce vaste domaine. Que vous soyez novices, autodidacte passionné ou thérapeute vous y trouverez des informations et des références indispensables.
Lire la suite
20 huiles essentielles pour soulager vos maux quotidiens
20 huiles essentielles pour soulager vos maux quotidiens
Bien sûr ! Les huiles essentielles, ces concentrés naturels de plantes aromatiques qui ont des propriétés thérapeutiques peuvent être utilisées pour soulager de nombreux maux du quotidien. Il en existe une multitude, chacune ayant des qualités spécifiques. Pour commencer, Zilien, phyto-aromathérapeute a sélectionné pour vous les 20 huiles essentielles de base qui permettent de couvrir une grande variété de besoins. Ces 20 huiles essentielles sont des indispensables à avoir chez soi pour toute la famille. Que ce soit pour la santé, la beauté, la maison ou pour la relaxation, elles vous accompagneront au quotidien.
Lire la suite
Connaissez-vous la Gemmothérapie ?
Connaissez-vous la Gemmothérapie ?
Connaissez-vous la gemmothérapie ? Cette discipline également appelée "phytoembryothérapie" se fonde sur le principe que les bourgeons renferment l'ensemble de l'information génétique de la plante, ainsi que ses principes actifs, et qu'ils sont donc particulièrement riches en nutriments et en substances actives. Céline, du laboratoire Herbiolys, nous explique ses applications et bienfaits.
Lire la suite
Loading...