Douleurs

Douleurs

Peu importe l’âge, la profession ou le quotidien, nous sommes tous exposés à la douleur. Qu’elle soit aiguë ou chronique, elle peut rapidement nous gêner, et notre état mental peut même influer sur l’intensité de nos sensations douloureuses.

Douleur chronique ou aiguë ?

La douleur aiguë se définit comme étant liée à une cause spécifique. De ce fait, elle n’est pas permanente, puisqu’elle se dissipe généralement avec le facteur qui l’a déclenchée. Les symptômes ne sont pas les mêmes en fonction des personnes.

La cause de la douleur aiguë doit être prise en charge rapidement au risque que la douleur ne s’installe et ne devienne chronique.

On parle de douleur chronique quand sa durée dépasse 3 mois. Le facteur déclencheur peut avoir été traité mais la douleur, quant à elle, ne disparaît pas. Son intensité varie, et il arrive parfois que la douleur disparaisse, mais elle réapparaît quelque temps après sans raison apparente. De ce fait, la lombalgie, la migraine ou encore la névralgie peuvent être dites “chroniques” si elles durent plus de 3 mois, de manière continue ou non.

Nous avons plus de mal à effectuer les tâches quotidiennes et du travail, et la douleur chronique peut également détériorer nos relations humaines. De ce fait, le moral baisse, puisque nous nous sentons moins capables de vivre notre quotidien normalement : son impact est aussi mental.

La méditation et le yoga sont des solutions douces pour vous aider à vous défaire de certaines barrières psychologiques et mieux gérer le stress et les conséquences de vos expériences personnelles.

Quant à l’acupuncture traditionnelle, la phytothérapie et l'ostéopathie, elles sont, de manière générale, les pratiques complémentaires fréquemment utilisées pour lutter contre les douleurs musculaires, le mal de dos et de tête.

En résumé,

Les médecines complémentaires ne prétendent pas pouvoir soigner les maladies et les rhumatismes, mais ses pratiques peuvent atténuer les douleurs ressenties. Attention cependant, lorsqu’il s’agit d’aromathérapie, il est fortement conseillé que votre prise d’huiles essentielles soit encadrée par un médecin (quantité, fréquences, contre-indication, etc…).

S’occuper d’une douleur doit se faire dès les premiers symptômes ressentis, et aucune peine ne doit être prise à la légère. La plupart du temps, c’est notre corps qui s’exprime à travers nos sensations : prenez le temps de l’écouter, car les maux ne sont pas que physiques.

Les autres sujets sur le thème : douleurs

Les derniers articles

Tout savoir pour soulager les courbatures du sport
Vous venez de terminer votre séance de sport et comme toujours, vous ressentez un véritable bien-être. Cependant, vous savez que ce ciel sans nuages est entaché par des invitées indésirables qui reviennent à chaque session : les courbatures ! Vous avez beau respecter votre échauffement et vos étirements post-entraînement, rien à faire ! Pas de panique ! KALAE vole à votre secours et vous livre toutes ses solutions pour soulager les courbatures du sport !
Lire la suite
Chanvre et CBD : ce qu'il faut savoir
Chanvre et CBD : ce qu'il faut savoir
Ces derniers temps, on parle beaucoup de cette molécule : le cannabidiol ou CBD, de plus en plus consommée en raison de ses nombreux bienfaits. Contrairement à d’autres cannabinoïdes, cette molécule ne provoque pas d’effet psychotrope. Différentes études ont aujourd’hui montré les preuves de ses bénéfices. Nombreux sont ceux qui l’utilisent pour apaiser certains maux et retrouver une bonne qualité de vie.
Lire la suite