1ère commande : -10% code BIENVENUE10

Les médecines douces contre les maux hivernaux

Mis en ligne le 22 mai 2024
Les médecines douces contre les maux hivernaux

Lorsque les journées sont plus courtes, que les températures chutent et que les bonnets remplacent les chapeaux de paille, c’est que l’hiver arrive à grand pas. Et comme pour tous les changements, notre corps a besoin d’un temps d’adaptation, que nous ne lui donnons pas forcément. Alors quand on se sent faiblir, inutile d’attendre d’être cloué au lit pour agir ! Les médecines alternatives permettent de prévenir les coups de mou et de renforcer notre immunité en accompagnant notre organisme durant les changements de saisons.

 

Phytothérapie : le pouvoir des plantes

L’échinacée permet d’augmenter l’activité des globules blancs et le phagocytose (processus durant lequel des cellules immunitaires spécifiques absorbent les agents pathogènes présents dans l’organisme).

Afin de vous préparer à l’hiver et son lot de microbes, la teinture-mère d’échinacée est donc conseillée pour booster votre immunité.

Décongestionnant, antiseptique, ou encore anti-bactérien, on ne le présente plus : c’est le thym. Il est pour vous un allié redoutable contre le froid et les maux qui vont avec. En tisane ou en inhalation, il apaise et booste l’immunité.

Notons que la santé mentale joue un rôle tout aussi important sur l’immunité que le sport, l’alimentation et le sommeil. On peut alors affirmer que le blues hivernal détériore la qualité de la réponse immunitaire. Quelques tasses de millepertuis* en infusion peuvent aider à lutter contre la dépression saisonnière.

Soyez patients, vous en ressentirez les effets après plusieurs semaines !

*Attention, demandez conseil à votre médecin avant d’utiliser le millepertuis. Il vous informera des potentielles contre-indications et allergies.

Enfin, l’eucalyptus en tisane fait aussi ses preuves contre les maladies liées au froid. Il possède des vertus anti-bactériennes et analeptiques : il assiste et stimule les défenses naturelles.

 

Luminothérapie, horloge biologique et hormones

 

La luminothérapie est une pratique des médecines douces utilisant les bienfaits de la lumière pour réguler des fonctions spécifiques de notre organisme.

En hiver comme en automne, les nuits s’allongent et le ciel se couvre, ce qui diminue considérablement notre exposition au soleil. Ce manque de lumière peut se traduire par de la fatigue (somnolence diurne, mauvaises nuits) et une dépression saisonnière.

Les lumières caractéristiques de la luminothérapie renforcent alors l’immunité en agissant sur nos sécrétions d’hormones :

  • Elles bloquent la mélatonine (hormone du sommeil) lors des sessions, ce qui réajuste notre horloge biologique et nous aide à retrouver un rythme veille/sommeil correct.

  • Elles sont favorables à la sécrétion de la sérotonine, dite “hormone du bonheur”, étroitement liée à notre cycle circadien. Elle agit sur notre humeur, notre énergie et même sur la digestion !

La luminothérapie permet donc de s’éloigner des émotions négatives et d’avoir un sommeil réparateur. Ce sont en effet deux clés essentielles pour améliorer le fonctionnement de son système immunitaire

 

L’ostéopathie contre les douleurs et la déprime

En hiver, le temps maussade et le manque de soleil peuvent parfois nous démoraliser. De plus, l’humidité et le froid réveillent des douleurs articulaires et musculaires. 

Les pratiques ostéopathiques visent à stimuler les systèmes musculo-squelettique (lié aux muscles et articulations), endocrinien (lié aux hormones) et neuro-végétatif (lié aux organes).

En manipulant avec précaution les cervicales, le crâne et la colonne vertébrale, l'ostéopathe rétablit l’équilibre qui permet le bon fonctionnement des muqueuses de la sphère ORL. Ainsi, outre le soulagement des rhumatismes, il rétablit une barrière importante contre les micro-organismes pathogènes.

 

Enfin, la stimulation des glandes endocrines par le professionnel a pour but d’augmenter la sécrétion de sérotonine. Elle régule notre humeur, agit contre l’anxiété et fait naître en nous le sentiment de motivation.

 

L’aromathérapie : un concentré de bienfaits

Pour commencer, il faut savoir que l’utilisation des huiles essentielles est à suivre de très près. Entre contre-indications et allergies, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel afin d’encadrer les doses, fréquences et modes d’utilisation des HE.

Les huiles essentielles regorgent de bienfaits et comblent beaucoup de nos besoins durant la période hivernale. Certaines aident notre organisme à se défendre efficacement contre les agents pathogènes, d’autres stimulent directement les cellules immunitaires et font alors office de moyens préventifs. Il en existe aussi qui assainissent l’air et purifient notre organisme.

Arbre à thé, ravintsara, menthe poivrée ou encore origan, ça vous parle ? Nous vous en disons plus dans notre article dédié aux huiles essentielles !

 

L’importance des reins dans la médecine chinoise

Selon la médecine traditionnelle chinoise (MTC), chaque saison est associée à un organe. L’hiver est associé aux reins, dont il faut alors prendre soin. Ils sont donc reliés à nos cheveux, nos os, nos dents ou encore notre volonté : la qualité de ces derniers sera définie par la santé de nos reins. 

La MTC nous apprend également que c’est là où est stockée notre Essence (Jing) : elle se compose de l’essence dont nous héritons à la naissance et de celle que nous cultivons tout au long de notre vie. Trop puiser dans le Jing détériore la qualité de notre organisme, donc celle de notre réponse immunitaire, et par extension, la qualité de notre vie.

Afin de bien s'occuper de ses reins, le massage à l’huile végétale s’avère efficace. Cela va les réchauffer, les tonifier et les fortifier. Une alternative à cela est de positionner le jet d’eau de votre douche dans votre dos, au niveau des reins.

Enfin, les aliments bénéfiques pour les reins sont les lentilles, les haricots secs, les légumes-racines, le riz, le canard ou encore les fruits de mer.

 

Apithérapie : vive les abeilles !

Un remède de grand-mère connu de tous est le miel. Qu’il soit mélangé dans notre thé ou pris directement à la cuillère, nous en avons déjà tous consommé étant malades. Mais quels sont réellement les bienfaits du miel, et plus généralement, des produits de la ruche ?

Le miel a une action bénéfique sur le système digestif et apaise les brûlures d’estomac. Il est riche en nutriments et vitamine B, nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Enfin, il est anti-inflammatoire, antiseptique et antibactérien.

La gelée royale, quant à elle, est immunostimulante et agit contre la fatigue physique et mentale, notamment grâce à ses protéines et à ses acides gras.

Pour en savoir plus sur les produits de la ruche, lisez notre article !

 

 

Voir la liste des praticiens
Trouvez votre praticien
Voir la liste des praticiens
Les Produits de la Ruche
Les Produits de la Ruche
Qui n’a pas déjà savouré une bonne tartine de miel au petit déjeuner ou au goûter ? Au-delà de son aspect gustatif, le miel possède mille autres vertus. Passons en revue les différents produits de la ruche, une véritable usine à trésors, et leurs bienfaits thérapeutiques. Histoire de nous initier aux passionnantes disciplines que sont l'apiculture et l'apithérapie.
Lire la suite
Loading...