1ère commande : -10% code BIENVENUE10

Microbiote et hormones : quel lien existe-t-il entre eux ?

Mis en ligne le 13 avr. 2024
Microbiote et hormones : quel lien existe-t-il entre eux ?

Ces dernières années, on parle beaucoup de l’influence du microbiote sur la digestion et l’immunité. Depuis peu, on sait aussi qu’il existe un lien entre son état et celui de nos hormones. Irritabilité, dépression, ostéoporose… De nombreux troubles sont liés à un dérèglement hormonal, mais le microbiote a-t-il un rôle à jouer ?

 

Le microbiote, c’est quoi déjà ? 

Avant de parler de l’influence du microbiote sur nos hormones, un petit rappel s’impose.  

En effet, nous n’avons pas un, mais des microbiotes. Ces ensembles de micro-organismes constitués de bactéries, de virus et de levures peuplent différentes parties de notre corps. 

Ainsi, on parle de microbiote génital, cutané ou respiratoire, mais quand on ne précise rien, on fait le plus souvent allusion au microbiote intestinal. En effet, c’est le plus important de l’organisme. Il représente à lui seul un poids de 2 kilos en moyenne chez les adultes et plusieurs milliards de micro-organismes. 

 

Les interactions entre microbiote et hormones

On le sait, le microbiote a une influence sur notre digestion et sur l’immunité de notre tube digestif, c’est-à-dire, sa capacité à se défendre contre des micro-organismes pathogènes (ceux qui peuvent nous rendre malades !). 

On a découvert plus récemment qu’il jouait aussi un rôle important sur notre système hormonal

Il aurait une influence sur la production de sérotonine et, parallèlement, notre taux d’oestrogènes aurait un impact sur son état. 

Microbiote et sérotonine

“Sérotonine”, ce nom vous dit sûrement quelque chose. Ce neurotransmetteur, considéré au même titre que la dopamine comme une hormone du bien-être, agit directement sur l’humeur et aide également à l’endormissement.  

Elle est fabriquée au niveau du système nerveux des intestins (ou SNE : système nerveux entérique) dont le fonctionnement est grandement influencé par le microbiote. Le tryptophane, un acide aminé issu de l'alimentation, aide à sa synthèse. 

Prendre soin de son microbiote serait donc une piste pour lutter contre les phénomènes de stress, d’anxiété et de dépression et tout simplement pour être de meilleure humeur :)

Microbiote et oestrogène

L’estrobolome désigne la partie de notre microbiote intestinal qui agit sur nos hormones et en particulier sur les oestrogènes. 

Ainsi, ce groupe de micro-organismes logé dans nos intestins peut avoir une incidence sur le développement de maladies liées aux oestrogènes.  

La recherche médicale s’intéresse donc au lien entre l’estrobolome et les maladies hormono-dépendantes comme l’endométriose, le syndrome des ovaires polykystiques, certains cancers du sein ou de la prostate.  

Cependant, les hormones étant aussi impliquées dans de nombreux autres troubles, des recherches sont menées pour étudier le lien entre le microbiote et l’obésité, l’ostéoporose ou encore les maladies cardiovasculaires.

Le traitement de la dysbiose intestinale (déséquilibre du microbiote) pourrait donc être complémentaire à la prise en charge de ces maladies. 

 

La ménopause : une période sensible

À la ménopause, l’arrêt du fonctionnement des ovaires met fin à la production d’œstrogènes et plus précisément d’oestradiol. 

La chute du taux d’oestrogènes est responsable des symptômes bien connus de la ménopause comme les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale, la prise de poids et les troubles de l’humeur. 

Ce processus agit sur le microbiote vaginal, mais pas seulement. Le microbiote intestinal, et en particulier l’estrobolome, est aussi touché. 

Au niveau de la flore vaginale, une diminution des lactobacilles entraîne une sécheresse inconfortable qui rend les femmes plus vulnérables aux infections mycosiques. 

Par ailleurs, les changements qui apparaissent au niveau de l’estrobolome fragilisent la paroi intestinale qui devient plus perméable. Cela a pour effet d’augmenter le risque d’ostéoporose

Prendre soin de son microbiote à ce stade est donc essentiel pour éviter les complications liées à la ménopause.  

 

Utiliser le microbiote pour agir sur ses hormones 

Prendre soin de son microbiote est une approche naturelle qui peut être intéressante dans certains cas de déséquilibre hormonal. 

C’est d’autant plus vrai que les traitements hormonaux ne sont pas conseillés à tout le monde, notamment en raison de leurs effets secondaires. 

Ainsi, veiller à son hygiène de vie est indispensable puisque le stress, la consommation de tabac et d’alcool nuisent aux bonnes bactéries du tube digestif. 

De plus, une alimentation équilibrée, capable de nourrir le microbiote est aussi très importante. Pour cela, elle doit être riche en fibres et en prébiotiques.

 

Comment prendre soin de son microbiote ?

Vous avez décidé de miser sur le microbiote comme approche complémentaire et naturelle pour soulager certains troubles ? Voici quelques conseils à suivre

 

Mangez équilibré 

Évitez les plats préparés et la junk food, particulièrement pauvres en fibres qui constituent pourtant une nourriture essentielle au microbiote. Misez donc sur les céréales complètes et leurs produits dérivés comme le riz, les pâtes et le pain.

La consommation quotidienne de fruits et de légumes est aussi indispensable à une alimentation équilibrée et à bon apport en fibres

Du côté des boissons, c’est simple : rien n’est meilleur que l’eau ! L’alcool et les sodas sont à éviter. 

 

Consommez des prébiotiques 

Les prébiotiques servent à fabriquer les probiotiques (bonnes bactéries). Vous les trouverez en quantité importante dans des aliments comme les topinambours, les salsifis et le psyllium. Très pratique, cette espèce de plantain peut se consommer en poudre, diluée dans de l’eau. 

10 grammes de psyllium doivent être dilués dans 100 mL d’eau et il est conseillé de boire un verre d’eau après chaque prise. Pour la posologie, reportez-vous aux indications du fabricant et n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin*.

 

Pratiquez une activité relaxante

Un microbiote déséquilibré peut provoquer du stress, mais le stress nuit aussi à la bonne santé du microbiote. En bref, c’est un cercle vicieux à éviter !

Le Yoga, la sophrologie et la méditation sont des activités réputées pour favoriser le lâcher-prise.  

Cependant, l’activité physique, de manière générale, est bénéfique pour réduire le stress. Si vous le préférez, rien ne vous empêche de privilégier la randonnée, la natation ou encore le badminton ! L’essentiel c’est de bouger et d’être régulier dans sa pratique sportive.  

 

Et les probiotiques ?  

Une cure de probiotiques permet de renforcer les effectifs du microbiote. En effet, ils contiennent des bactéries vivantes non pathogènes.   

Ils sont naturellement présents dans les yaourts de fabrication artisanale, le kéfir et la choucroute.  

On les retrouve également sous forme de compléments alimentaires. La plupart du temps, ils contiennent du bifidus et des lactobacilles

Pour la posologie et la durée de la cure, il convient de consulter les informations présentes sur l’emballage ou de demander conseil à votre pharmacien. En effet, tous les probiotiques ne contiennent pas exactement les mêmes quantités ni les mêmes espèces de bactéries. Les précautions d’emploi peuvent donc varier d’un produit à l’autre. 

 

 

 

Source : 
*Psyllium - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. Consulté le 24 janvier 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/psyllium-ispaghul-plantago.html

Voir la liste des praticiens
Trouvez votre praticien
Voir la liste des praticiens
Comment réguler votre microbiote intestinal pour atténuer l’anxiété
Comment réguler votre microbiote intestinal pour atténuer l’anxiété
L’anxiété est un état que nous sommes nombreux à avoir connu un jour. Elle peut trouver ses causes dans des facteurs aussi variés que l’approche d’un examen, un épisode de vie difficile ou encore une pathologie. Les répercussions qui en découlent peuvent se manifester aussi bien sur le plan physique qu’émotionnel. Diverses techniques et méthodes naturelles existent afin de la minorer. Mais saviez-vous que la flore intestinale peut aussi avoir son rôle à jouer ? Dans cet article, nous vous expliquons comment la régulation du microbiote intestinal aiderait à atténuer l’anxiété.
Lire la suite
Loading...