1ère commande : -10% code BIENVENUE10

Les conseils d'Alexandre Auffret pour se remettre au sport

Mis en ligne le 19 juin 2024
Les conseils d'Alexandre Auffret pour se remettre au sport

Alexandre Auffret, kinésithérapeute, Ostéopathe et auteur à ses heures, a créé il y a 7 ans le site « Tout pour ma santé »* où il partage sa méthode pour se maintenir en bonne santé. Il propose aussi sur sa chaîne YouTube des vidéos avec des conseils d’exercices pratiques en « live ». Le succès est au rendez-vous puisque la chaîne compte aujourd’hui 290 000 abonnés. Il a accepté de répondre à nos questions et nous prodiguer ses bons conseils pour démarrer la saison en fanfare.

KALAE : Vous avez exercé pendant plus de 10 ans en libéral, Comment passe-t-on d’ostéopathe en cabinet à ostéopathe Youtubeur ?

Alexandre Auffret : J’ai arrêté de consulter en cabinet avant le 1er confinement pour me consacrer exclusivement à mon activité en ligne. Je fais encore des missions ponctuelles en sport de haut niveau ». Alexandre a une formation de kinésithérapeute puis d’ostéopathie. « J’avais prévu de stopper la kiné en conventionnel indépendamment de mon activité en ligne car je souhaitais quitter le système de soins classique et règlementé. A mon sens il y a un problème de prise en charge des patients, on ne peut pas effectuer un travail de qualité dans un cadre qui ne cherche pas la cause d’une pathologie ». Il a pratiqué en libéral à son cabinet mais aussi à domicile pendant une dizaine d’années en kinésithérapie et ostéopathie classique, auprès de patients sportifs et non sportifs. « J’ai fait de tout, sur tout type de population de 7 à 77 ans », précise-t-il. En dehors du cabinet Alexandre s’est spécialisé dans le sport. C’est d’ailleurs un grand sportif, cycliste sur route pendant quelques années, il pratique maintenant l’ultra-trail en montagne, un sport d’endurance qui demande beaucoup d’heures d’entraînement. Avant de se lancer sur YouTube en 2015 Alexandre a tout d’abord publié un livre « Reprenez les Commandes… » puis créé son site, Tout pour ma santé. On y trouve des programmes d'entraînement pour se rééduquer à domicile en fonction des différentes douleurs et pathologies classiques dont les gens peuvent souffrir. Les programmes s’adressent aux sportifs mais aussi aux non sportifs. « Il me paraît important de faire la distinction entre les deux car la rééducation n’est pas du tout la même ». D'autres programmes s’axent plus sur la remise en forme, le sport, l’alimentation bonne santé, la perte de poids. « J’essaye de répondre aux besoins de mes followers, j’aime l’idée à travers mes programmes de donner envie aux novices de s’initier au sport ». Alexandre s’inspire entre autres des commentaires sur sa chaine pour définir les thèmes des vidéos. Il traite aussi les sujets qui l’intéressent plus personnellement. A propos de ses 290 000 abonnés « A vrai dire je ne regarde pas trop les chiffres. C’est bien, cela prouve que ça répond à des besoins, pour moi c’est positif si ça peut aider les autres ».

 

KALAE : Avec l’arrivée du printemps, certains ont un peu hiverné et souhaitent reprendre une activité physique plus intense. Que leur conseillez-vous ?

A.A. : Déjà démarrer en étant très progressif. Très souvent on veut suivre du jour au lendemain un programme bien trop difficile. Passer du canapé au statut de sportif ne se fait pas d’un coup de baguette magique car l’organisme n’est pas du tout préparé. Un passé de sportif ne suffit pas à combler les problèmes. Chez les personnes qui cherchent à courir ou à faire du renforcement musculaire en salle, il faut y aller petit à petit. Commencer par la marche rapide, c’est la base. Cette activité naturelle répond parfaitement aux besoins de l’organisme. Je conseille de suivre les critères définis par l’OMS à savoir 150 minutes minimum d’activité physique cardiovasculaire plutôt modérée par semaine, réparties idéalement en 5 séances de 30 minutes. Le minimum syndical, pour rester en bonne santé. On peut y ajouter 2 séances de renforcement musculaire en effectuant des exercices simples pour travailler les muscles globaux, sans chercher à faire des prouesses et soulever des poids de 100kg. Se fixer des objectifs progressivement sur 4 à 6 semaines permet d’avoir une bonne base de départ. Il y aura peut-être des petites courbatures au début mais rien de catastrophique. La marche n’est pas une activité traumatisante, elle comporte moins de risques de blessures. Combien de KM/H ? Ça dépend de la personne, de son gabarit, en moyenne 4 km/h sur plat et 7 km/h avec un entraînement. Ce n’est pas tant la vitesse qu’il faut évaluer mais la sensation de marcher d’un bon pas. Il ne s’agit pas d’une marche classique pour se balader ou pour se rendre d’un point A à un point B. On peut se sentir légèrement essoufflé, avoir un peu chaud voire transpirer. 

 

KALAE : Et les courbatures ? Que recommandez-vous après une séance de sport ?

A.A. : Au démarrage ou redémarrage d’une nouvelle activité, les courbatures sont un passage obligé, tout simplement le résultat de la reprise. Certains sports sont plus ou moins à même de créer des courbatures. Le vélo ou la natation engendrent généralement peu de courbatures. Elles apparaissent lors d’une contraction musculaire bien particulière, par exemple dans la course à pied ou la marche rapide et toutes les activités de renforcement. Il ne faut donc pas les éviter, c’est plutôt bon signe, mais trouver un bon compromis. Un rien au départ peut provoquer de grosses courbatures au risque de dégoûter à vie de tout exercice physique. Elles mettent entre 3 à 5 jours pour se dissiper complètement. Mon conseil, n’arrêtez jamais le sport et vous ne courrez aucun risque ! Dans le cas contraire, prudence, ne cherchez surtout pas la fatigue lors d’une activité. Je le répète, il faut accepter d’être très progressif. Si vous pratiquez la course à pied, courez 10 minutes maximum puis marchez 20 minutes. Avec la muscu, une série de quelques pompes suffit à créer des courbatures. Bref, tout dépend de ce que votre corps peut emmagasiner.

 

KALAE : Comment prévenir ou soulager avec des suppléments ou une autre alternative ?

A.A. : Il n’en existe pas vraiment sauf si vous êtes carencé en magnésium par exemple. Tout est question d’hygiène de vie. D’ailleurs une fois les courbatures installées, mieux vaut ne surtout pas rester inactif, le sang doit circuler pour permettre tout simplement au corps de récupérer. Donc rien de miraculeux. Le Curcuma fonctionne bien pour son action anti-inflammatoire. Le massage ou l’automassage (avec un rouleau) peut être également efficace après une séance de sport. Le massage soulage les douleurs des courbatures ainsi que la fatigue occasionnée. La cryothérapie ou l’alternance de chaud et froid aide également. En dehors de ça il n’y a pas grand-chose.


 

KALAE : Que donneriez-vous comme conseils de manière générale pour retrouver une bonne vitalité à l’arrivée du printemps ? 

A.A. : Mes conseils ne vont pas être très « fun », mais retourner aux fondamentaux constitue déjà un bon début. Ne pas se laisser piéger par les solutions soi-disant miracle, il n’y en a pas… 

  • Donner la priorité à une alimentation saine et équilibrée. Quand je dis sain et équilibré je pense « naturel », c’est-à-dire manger peu ou pas transformé. En suivant juste cette règle, on a une grande chance de maintenir une bonne vitalité. 

  • Bouger tous les jours au minimum ½ heure. Même si on ne fait que de la marche. Le corps vit très très mal la sédentarité. Malheureusement, aujourd’hui on mène une vie trop sédentaire. Le meilleur moyen de se faire du mal c’est d’arrêter de bouger. 

  • Le sommeil est une des clefs évidemment. Cela peut paraître bateau, car ces mêmes sujets reviennent régulièrement dans les médias, mais quand on veut rester dans le concret, la précision prime. Adopter une bonne routine de sommeil quotidienne en essayant de respecter un rythme identique en semaine et le WE afin de ne pas perturber l’horloge biologique interne. Éviter tout ce qui va perturber le sommeil à partir de 14H, café, alcool… On ne le répétera jamais assez. 

 

KALAE : Et pour conclure quel est votre message ?

A.A. : Je veux faire comprendre aux sportifs et non sportifs, que le sport c’est avant faire du bien à son corps et à son esprit en oubliant la notion de punition. Les gens veulent toujours pratiquer mais de manière intense et sans plaisir. Le sport n’est pas que de la souffrance, même à haut niveau. D’ailleurs pour les professionnels, 80% des entraînements se réalisent facilement. Pour cette raison, beaucoup de gens abandonnent l’exercice physique car ils n’y trouvent pas de plaisir. Quel dommage ! 

 

 

*Alexandre Auffret – Tout pour ma santé

Voir la liste des praticiens
Trouvez votre praticien
Voir la liste des praticiens
Fasciathérapie
Fasciathérapie
La fasciathérapie est une thérapie manuelle qui interagit sur les fascias. Ces membranes de tissu conjonctif se prolongent dans l’ensemble du corps humain. Les traumatismes, mauvaises positions, stress… entraînent la rétractation des fascias pouvant engendrer des douleurs. Le fasciathérapeute leur redonne de la souplesse grâce à un toucher subtil.
Lire la suite
Kinésiologie
Kinésiologie
La kinésiologie (traduit du grec par “Science du mouvement”) est une médecine non conventionnelle qui amène au bien ou mieux-être grâce à son approche tridimensionnelle : physique, psycho-émotionnelle et énergétique.
Lire la suite
Auriculothérapie
Auriculothérapie
L'auriculothérapie repose sur le principe que l'oreille est une représentation miniaturisée du corps humain, où chaque partie de l'oreille correspond à un organe ou à une fonction spécifique du corps. Selon cette théorie, en stimulant les points précis situés sur l'oreille externe, on peut influencer le système nerveux, les organes et les fonctions du corps.
Lire la suite
Loading...